_ Recherche

Union Régionale
des Structures d'Insertion
par l'Economique d'Alsace

68 avenue des Vosges
67000 Strasbourg

Tel : 03 90 22 12 72
Fax : 03 90 22 12 73

accueil@ursiea.org

_ M Interim Insertion s’engage dans HOPE

27/01/2020

Illustration

L               

 

Neuf stagiaires réfugiés en formation d’agent de propreté, ont accueilli des entreprises du nettoyage à l’AFPA de Colmar, lundi 20 janvier 2020.

PLACE NET’

Echange et rencontre avec les futurs agents de propreté

Lundi 20 janvier, six entreprises de nettoyage (NHP, fondation du Diaconat, Manne Pro Service, ONET, Satis Propreté, Eco Clean) ont répondu présentes à l’invitation au forum Place Net’, organisé par les partenaires du programme HOPE (2ème édition à Colmar). Accueillies par l’équipe de l’AFPA et l’agence M Interim Insertion, les entreprises ont été invitées à s’entretenir individuellement avec les neuf stagiaires, après avoir observé leurs compétences techniques en condition de travail : nettoyage de vitres respectant les trois méthodes enseignées, utilisation de l’autolaveuse et de la monobrosse. Rigueur, efficacité et professionnalisme ont marqué cet après-midi.

Originaires de Syrie, du Soudan et d’Erythrée, les stagiaires HOPE ont relevé le défi en se soumettant à l’exercice complexe du job-dating en français. Un stage en entreprise est prévu du 3 au 14 février, pour garantir leur insertion professionnelle avant leur entrée sur le marché du travail, le 16 mars 2020, dernier jour de formation.

Le programme Hope (hébergement, orientation et parcours vers l’emploi)

Impulsé par l’État, l’objectif du programme HOPE (Hébergement, Orientation, Parcours vers l’Emploi) est d’accompagner et de former des demandeurs d’emploi bénéficiaires d’une protection internationale (statut de réfugié ou protection subsidiaire) sur des métiers en tension.

Ce programme est conduit en partenariat avec l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa), Pôle emploi, des opérateurs de compétences (OPCOs) dont AKTO (réseau FAF.TT), l’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration) ainsi que les services de l’Etat.

L’objectif du programme HOPE est de proposer un parcours complet à destination des demandeurs d’emploi ayant obtenu le statut de réfugié, afin qu’ils puissent s’insérer durablement en France en accédant à l’emploi. Ce parcours intègre :

 

Hope à Colmar

Forte d’une première expérience enrichissante et réussie, l’agence M Intérim Insertion s’est à nouveau engagée dans le programme HOPE (promotion Marc Chagall) à la rentrée de septembre 2019. En effet, les neuf personnes du premier groupe accueillies en décembre 2018 à l’AFPA de Colmar (promotion Marie Curie) ont toutes obtenues leur CCP (Certificat de Compétences Professionnelles) d’agent de restauration, ont pu accéder à un logement autonome et pour la plupart d’entre elles, à l’emploi. Ce premier déploiement du dispositif à Colmar avait ainsi été un succès, suscitant l’engagement et l’implication de nombreux établissements de restauration. A l’issue du parcours de formation, un déjeuner festif aux saveurs de leurs pays d’origine avait été préparé par leurs soins afin de clôturer en beauté leurs parcours.

 Le 17 septembre 2019, ce sont neuf autres personnes originaires du Soudan, d’Erythrée, d’Ethiopie et de Syrie qui ont rejoint l’Afpa de Colmar afin de suivre une formation d’agent de propreté et d’hygiène.

La formation suivie permet dans un premier temps aux stagiaires de perfectionner le niveau de français des personnes lors de la POEC (Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective, du 17/9 au 6/12/19). Puis, les bénéficiaires sont passés au statut de salarié intérimaire en CDPI (Contrat de Développement Professionnel Intérimaire du 9/12/19 au 16/3/20) afin d’apprendre le métier, d’appréhender le vocabulaire technique, les gestes professionnels et le fonctionnement du secteur du nettoyage. Les personnes sont donc successivement indemnisées par Pôle Emploi puis rémunérés par l’agence d’emploi qui les salarie.

M Intérim Insertion accompagne les neuf salariés vers l’emploi en adoptant une posture globale, de façon à lever l’ensemble des freins périphériques à l’emploi et à l’autonomie des bénéficiaires (accompagnement transversal : administratif, logement, mobilité, professionnel).

La réussite de ce projet tient également à l’engagement fort des entreprises ayant pris le temps d’accueillir les stagiaires pour une première expérience de nettoyage en condition réelle de travail. Ces dernières ont toutes été invitées à Place Net’ pour retrouver les stagiaires qu’elles ont accueillies une première fois du 18 au 29 novembre, et observer leur montée en compétence.

Outre la détermination et l’investissement personnel des stagiaires, le succès du dispositif est le fruit d’une collaboration entre plusieurs partenaires, réunis autour de mêmes objectifs : l’accès à la formation professionnelle, à l’emploi et à l’autonomie.

 

A propos de l’Etat et du programme HOPE

L’État coordonne le programme Hope depuis 2017, via les services de l’État en région et dans les départements.

Le financement des parcours de formation est assuré par les opérateurs de compétences (OPCO) des branches professionnelles en fonction des besoins locaux des entreprises. L’État contribue, par des crédits nationaux, au financement des prestations d’hébergement et d’accompagnement. En 2019, le programme est financé à hauteur de 55 % par les OpCo, de 35 % par le ministère du Travail via Pôle emploi, le montant restant étant alloué par le ministère de l’Intérieur.

Au 31 décembre 2018, le programme avait bénéficié à 1375 réfugiés au national. Dans le Grand Est, 90 réfugiés ont bénéficié du dispositif dans les cohortes passées et près de 80 en bénéficient dans le cadre de la cohorte Marc Chagall. 74 % bénéficiaires sortis du programme ont un emploi ou suivent un autre programme de formation (pour acquérir de nouvelles qualifications ou pour renforcer la qualification acquise dans le cadre de leur parcours Hope). Parmi eux, 61 % bénéficient d’un contrat à durée indéterminée ou d’un CDD.

Le programme Hope se poursuivra en 2020 avec une nouvelle programmation de groupes, accompagnées et formées selon les mêmes modalités que les cohortes passées.

 

A propos de l’AFPA (Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes)

Avec plus de 160 000 personnes formées en 2017, dont 100 000 demandeurs d’emploi, et 60 000 salariés, l’Afpa (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes) est le 1er organisme de formation professionnelle en Europe. Membre du service public de l’emploi, elle accompagne les demandeurs d’emploi et les salariés, depuis plus de 65 ans, de la formation à l’emploi : insertion, reconversion, professionnalisation. Acteur majeur de l’alternance et des transitions professionnelles, l’Afpa est aussi le partenaire formation et conseil de plus de 6 000 entreprises. Elle est également le 1er organisme de formation des personnes en situation de handicap.

www.afpa.fr

Contact presse : Maud Saget – 06 80 37 49 83 – maud.saget@afpa.fr

A propos d’AKTO - réseau FAF.TT (Fond d’Assurance Formation du Travail Temporaire)

Le FAF.TT est l’organisme référent en matière d’emploi et de formation professionnelle de la branche du travail temporaire. Il accompagne les agences d’emploi (8 260 en France), les salariés du secteur de l’intérim (693 556 ETP), et les publics éloignés de l’emploi dans leurs projets et répond au plus près de leurs besoins tout en tenant compte du tissu économique des territoires. Le FAF.TT joue également un rôle de pivot entre les agences d’emploi et les différents acteurs emploi/formation facilitant ainsi les échanges et permettant au travail temporaire de se positionner comme un acteur dynamique en faveur de l’emploi.

www.faftt.fr

Contact presse : Marine DROUIN – marine.drouin@akto.fr

 

 

 

 

Retour

haut de la page