_ Recherche

Union Régionale
des Structures d'Insertion
par l'Economique d'Alsace

68 avenue des Vosges
67000 Strasbourg

Tel : 03 90 22 12 72
Fax : 03 90 22 12 73

accueil@ursiea.org

_ DARES : "Quels effets de l’accompagnement sur le devenir des salariés en insertion ?"

11/09/2018 Informations Réseaux

 

"Quels effets de l’accompagnement sur le devenir des salariés en insertion ?"

Résumé:

Les structures du secteur de l’insertion par l’activité économique sont spécialisées dans l’accueil des personnes en difficulté auxquelles elles proposent un emploi associé à un accompagnement social et professionnel personnalisé. L’objectif de cet article est d’évaluer l’impact de l’accompagnement dont bénéficient les salariés de ce secteur sur leur situation professionnelle ainsi que sur leur ressenti à l’issue du passage par la structure (satisfaction globale, sentiment d’avoir acquis de nouvelles compétences, amélioration de l’estime de soi, de la situation financière, des conditions de logement, résolution des problèmes administratifs), contribuant ainsi à la littérature empirique assez peu développée sur ce sujet.

L’accompagnement est ici mesuré de manière subjective, à partir des réponses du salarié à des questions sur les actions engagées par la structure qui l’emploie, même si les déclarations des structures semblent bien confirmer celles de leurs salariés. L’évaluation est réalisée en mobilisant des techniques d’appariement sur le score de propension à partir de données issues de l’appariement des deux volets, « salariés » et « employeurs », d’une enquête menée par la Dares en 2012 sur le secteur de l’IAE. La richesse des informations contenues dans l’enquête permet de supposer que le fait d’avoir été ou non accompagné est aléatoire conditionnellement aux caractéristiques observables retenues. L’hétérogénéité de l’effet de l’accompagnement est appréhendée en affinant l’analyse selon la nature de l’accompagnement reçu.

Globalement, l’accompagnement est favorable aux salariés de l’IAE. Il joue positivement sur leur probabilité d’accéder à une formation et d’être en emploi plutôt qu’au chômage ou inactif dix-huit mois après l’entrée dans une structure de l’IAE. Cet accompagnement permet aux salariés de l’IAE de porter un regard plus positif sur leur situation et de résoudre la plupart de leurs problèmes sociaux.

L’hétérogénéité de l’effet de l’accompagnement est appréhendée en affinant l’analyse selon la nature de l’accompagnement reçu. Globalement, l’accompagnement est favorable aux salariés de l’IAE. Il joue positivement sur leur probabilité d’accéder à une formation et d’être en emploi plutôt qu’au chômage ou inactif dix-huit mois après l’entrée dans une structure de l’IAE. Cet accompagnement permet aux salariés de l’IAE de porter un regard plus positif sur leur situation et de résoudre la plupart de leurs problèmes sociaux.

 

Etude DARES 2018-224 disponible en document lié.

Voir le document lié

Retour

haut de la page